Yachting News 2nd August 2009

Aug 02, 2009 3 Comments by

Click the image for the latest from Frank :-)

090730_groupama3_soir

sailing-record-atlantic

France – He wanted it! He got it! The Eastbound North Atlantic sailing record has fallen! Pascal Bidégorry, skipper of the enormous maxi-trimaran Banque Populaire V, is now not only the fastest man under sail over 24 hours, covering an amazing 907.9 miles, he has also become the fastest man across the pond, smashing Groupama 3’s previous sailing record by a whopping 12 hours 32 minutes and 6 seconds

more here

yachtpals_logo

Banque Populaire Transat Record & Groupama 3 finish, Lizard Point, 2nd Aug 09 -

Images by

Sally Collison

2

SBUTT218

more video here

headerPr

L’Atlantique Nord en 3 jours 15 heures 25 minutes et 48 secondes* !

Ils l’ont rêvé, ils l’ont fait en franchissant la ligne d’arrivée du Cap Lizard à 16h 13mn 30s heure française (14h 13mn 30s TU) ! Moins d’un an après la mise à l’eau du Maxi Banque Populaire V, Pascal Bidégorry et ses hommes viennent d’entrer dans l’histoire en signant de manière magistrale un nouveau temps de référence sur la traversée de l’Atlantique Nord. Affolant tous les compteurs, le plus grand trimaran océanique au monde vient d’avaler les 2 921 milles du parcours entre New-York et le Cap Lizard, en 3 jours 15 heures 25 minutes et 48 secondes, à la vitesse moyenne de 32,94 nœuds. En améliorant le chrono de 12 heures 32 minutes et 06 secondes par rapport à celui établi par Franck Cammas en 2007, les douze marins du Maxi Trimaran armé par la Banque Populaire accrochent ainsi à leur tableau de chasse un premier titre et viennent de placer la barre au plus haut de leurs espoirs. Cette victoire sur le temps et les éléments vient aujourd’hui récompenser le travail exemplaire de l’ensemble d’un équipage mais également de tout un Team entièrement investi dans ce défi depuis de longs mois. La victoire est très belle et l’émotion immense de Pascal Bidégorry la replace en ce dimanche 2 juillet dans ce qu’elle a de plus fort, celle de la cohésion parfaite d’un groupe et du soutien indéfectible d’un armateur engagé dans la course au large depuis plus de vingt ans. Bravo Messieurs les marins et Merci !

more here

translate here

They dreamed about it, they made it by crossing the line of arrival of the Cape Lizard at 16 h 13mn 30s French time (14 h 13mn 30s YOU)! Less than a year after the bet in the water of Maxi Banque Populaire V, Easter Bidégorry and the men have just entered history by signing in a masterly way a new reference time on the crossing of North Atlantic. Throwing into a panic all meters, the biggest oceanic trimaran in the world has just swallowed 2 921 milles of course between New York and the Cape Lizard, in 3 days 15 hours and 25 minutes and 48 seconds, at the medium speed of 32,94 knots. By ameliorating the stopwatch of 12 hours and 32 minutes and 06 seconds in comparison with that established by Franck Cammas in 2007, the twelve sailors of the Maxi Trimaran armed by the Popular Bank hang a first title so on their total number of kills and have just put the bar in most high of their hopes. This win at time and elements comes today to reward the exemplary job of the ens

yylogo-small

090802_groupama3_soir

photo Groupama 3 – © Yvan Zeda

Bunched finish

From New York to Lizard Point
Groupama 3 crossed the finish line on her Transatlantic record attempt this Sunday 2nd August at 1425 UT. The trimaran driven by Franck Cammas and his nine crew took 3 days 18 hours 12 minutes 56 seconds to cover the 2,880 miles which separate the Ambrose Light (New York) from Lizard Point (Cornwall, UK) at the average speed of 31.92 knots (57 km/hr).

The transatlantic record held by Groupama 3 since 2007 (4d 03h 57′ 54”) was considerably improved upon by Banque Populaire V, which completed the course at 1417′ UT this Sunday (3d 15h 25′ 48”), but the trimaran driven by Franck Cammas and his nine crew was just three miles astern… As such, setting out with a two and a half hour separation, Groupama 3 hasn’t scored the best time between New York and Lizard Point, but she has nonetheless pulled off an incredible performance in 3 days 18 hours 12 minutes 56 seconds. In so doing, Franck Cammas’ trimaran completed the course twelve minutes after the new Transatlantic record holder… An incredible finish with the two rivals within sight of each other!

The comeback by Franck Cammas and his nine crew during this final section of the course is a positive element when comparing the potential of the two trimarans. Indeed it demonstrates that although Banque Populaire V proved that she was extremely quick with eased sheets in the breeze (in over twenty five knots of true wind), covering 907 miles in 24 hrs and reaching speeds of around 40 knots, Groupama 3, with her nine fewer metres of length, confirmed that she was still fast the minute the wind eased to below twenty knots. In fact, Franck Cammas’ trimaran made up ground on its rival over the last twelve hours, snatching back forty miles or so, and making the Lizard with a deficit of just three miles. Ultimately though, Banque Populaire V beat Groupama 3 by around 2hr47, which amounts to a 3% separation along the Transatlantic route!

The Groupama Group, Franck Cammas and his nine crew would like to congratulate Pascal Bidégorry and his crew on their new Transatlantic record (3d 15h 25 mn and 48 sec). Groupama 3 is now making towards her base and Franck Cammas and his nine crew are expected into Lorient, Brittany at 0700 UT on Monday.

The numbers
• Shortest distance: 2,880 nautical miles
• Average speed: 31.92 knots along the shortest route
• Actual distance covered by Groupama 3: 2,915 nautical miles
• Crossing time: 3 days 18 hours 12 minutes and 56 seconds
• Gain in relation to the 2007 record: 9 hours 44 minutes
• Deficit in relation to Banque Populaire 5: 2 hours 47 minutes
• Best distance covered in 24 hours: 857.5 nautical miles

more here

seasafe

lotto_anim

Si prêts du but…

Alors qu’il progresse vers la ligne d’arrivée de la Traversée de l’Atlantique Nord en équipage, le maxi trimaran Banque Populaire V, pointé à 4h ce matin (heure française), enregistre une vitesse moyenne de 31.2 noeuds  et concède une avance de 336,70 milles sur le temps de référence du record. Sur le relevé de la même heure, son poursuivant, un peu moins véloce, affiche 30.9 noeuds au compteur et posséde une avance de 228,90 milles sur son propre record.

Pascal Bidégorry et son équipage se situent désormais à une distance de 319 milles au but, envisageant une arrivée sur la ligne vers le milieu de l’après-midi (heure française). Le nouveau détenteur du record de la plus longue distance parcourue en 24h touche bientôt à son but et les hommes du bord, menés par un Pascal Bidégorry qui ne réalise pas encore ce qui lui arrive, pourront dans quelques heures savourer le résultat de leurs efforts incessants , oublier l’inconfort et l’humidité du bord et partager avec le plus grand nombre cette performance hors du commun.
La course contre le temps n’est pas finie !

more here

translate here

907 miles in 24 hours

SAMEDI 01 AOÛT 2009 – 14H13

Le Maxi Banque Populaire V le plus rapide de tous les temps sur 24 heures

Historique, époustouflant, exceptionnel… Jamais les qualificatifs n’auront été aussi nombreux pour évoquer ce que les douze hommes du Maxi Banque Populaire V ont accompli ces dernières 24 heures. Avec des conditions de navigations dénuées de tout confort, Pascal Bidégorry et ses équipiers viennent d’inscrire leurs noms au livre des records en avalant 907 milles en une journée à la vitesse moyenne de 37,79 milles, établissant ainsi un nouveau chrono de référence sur la plus grande distance parcourue en 24 heures en équipage*… Des chiffres qui donnent le vertige et des marins que l’on sent heureux mais concentrés à l’extrême. L’ensemble du Team Banque Populaire est sur le point d’écrire une première page héroïque dans le grand livre de la chasse aux temps de référence…

La voix laisse transparaître une réelle fatigue mais également la satisfaction d’un travail bien fait. Entre émotion et  concentration, Pascal Bidégorry revenait ce midi sur l’incroyable enchaînement d’évènements que son équipage et lui-même venaient de vivre : « On est dans le feu de l’action ! Ce record est extraordinaire. Je n’aurai jamais pensé qu’on pouvait passer les 900 milles. On prend ça avec beaucoup de plaisir, mais ce n’est pas encore fini. On réalisera plus tard. Il y a  encore du boulot. Mais une chose est sûre, c’est que ce bateau est une réussite à tout point de vue. Je ne pensais pas qu’avec un multicoque transocéanique on pourrait aller à cette vitesse là. Je regarde forcément régulièrement le speedo et certaines vitesses m’ont donné une petite boule au ventre la nuit dernière. Il y a un dialogue permanent avec les barreurs pour arriver à une navigation la plus performante possible ».

Si la satisfaction de l’équipage est bien évidemment palpable au travers des mots de son skipper, l’heure n’est pas non plus au triomphe par anticipation. Certes, les dernières 24 heures ont largement donné de quoi laisser envisager une issue heureuse à ce premier record de la campagne océanique du Maxi Banque Populaire V. Mais ce n’est qu’une fois le passage symbolique entre le Cap Lizard et l’île de Ouessant confirmé que ces douze marins d’exception pourront laisser éclater leur joie d’avoir accompli l’un des plus beaux exploits autant sur le plan humain que sportif.  A 862,3 milles de l’arrivée et 274,4 milles d’avance sur le tableau de marche du temps de référence à la mi journée, l’objectif reste de tenir le rythme payant engagé dès les premiers milles.

Côté conditions de navigation, si la visibilité s’est améliorée par rapport aux premières heures de course, le tableau dépeint par le skipper basque ce midi, lors de la vacation avec le PC Parisien installé à la Fédération Française de Voile, n’avait rien d’idyllique : « On a actuellement 23 nœuds de vent et une mer formée par un petit clapot. On se croirait à Brest au mois de décembre. Il fait très froid et le taux d’humidité est très élevé à bord. Il va d’ailleurs falloir remédier à cela avant le Trophée Jules Verne parce que je ne nous vois pas aller comme ça dans le Grand Sud. Le vent devrait tenir aux environs de 25/26 nœuds jusqu’en fin de journée. Ensuite ça mollira crescendo ».

Plus que jamais déterminés à garder leur avance et à transformer l’essai de cette première tentative de record en une réussite sur toute la ligne, les hommes du Maxi Banque Populaire V ne lâcheront la pression pour rien au monde. Le coup de sifflet final est attendu dans l’après midi de dimanche. D’ici là, le duel avec le temps aura livré son verdict.

*Sous réserve de validation par le WSSRC (World  Sailing Speed Record Council)

more here

headerPr

DIMANCHE 02 AOÛT 2009 – 00H26
Gildas Mahé et le Figaro Banque Populaire 24ème à La Corogne
Partis de Lorient jeudi dernier à 13 heures, les concurrents de la 40ème Solitaire du Figaro en ont terminé ce soir avec la première étape en ralliant le port de La Corogne. Arrivé en 24ème position, 1 heure 50 minutes et 46 secondes après le vainqueur Yann Eliès, Gildas Mahé espérait être à meilleure fête. A la barre de Banque Populaire, le brestois avoue ne pas avoir forcément fait les bons choix stratégiques sur les 345 milles de ce premier acte mené tambour battant, mais sait aussi par expérience que sur une course au temps, rien n’est jamais définitif. Retour sur les morceaux choisis à son arrivée sur les pontons galiciens.

« J’ai connu mieux comme scénario d’arrivée à La Corogne ! Je ne suis pas allé chercher le front comme il le fallait. Ca aura été ma grosse erreur sur cette première étape. J’étais pourtant bien parti. J’ai empanné le premier dans la première nuit de course dans la molle. Je me suis recalé comme je le souhaitais. Derrière, j’ai cravaché pour revenir au contact du deuxième, Ronan Treussart ». Une bonne gestion de la première nuit pourtant piégeuse avec ses molles et une mise en jambe toujours un peu sensible sur un acte inaugural de Solitaire du Figaro. Pointé dans le trio de tête, Gildas Mahé avait le sourire, les arguments et l’énergie pour attaquer la suite du programme et cette fameuse arrivée du front dans le Golfe de Gascogne.

more here

lotto_anim

Valencia Sailing talk to Murray Jones here

Friday, July 31, 2009

We are in Le Bouveret, the temporary base of Alinghi, the 33rd America’s Cup defender, situated on the easternmost point of lake Geneva. Alinghi 5, the team’s brand new catamaran, has now been undergoing the first sailing trials and tests for 11 consecutive days and on the eve of her “parade” to Geneva we talked to Murray Jones, strategist of the team in the 32nd America’s Cup and now coordinator of these tests.

Valencia Sailing: How have the first 11 days of testing been?

Murray Jones: They have been very well. We have been working through a brand new boat and totally new systems and concepts. Working through all these aspects and debugging has been our main priority and it has been going quite well. We could have done with a little bit more wind, we were lucky in the first few days but then it got lighter. We have had from 0 to probably 11 knots and we could do with a little bit more than that to press up the boat a little bit harder. It would be nice to have some breeze between 10 and 15 knots.

Valencia Sailing: How steep has the learning curve been for you so far?

Murray Jones: In one way it was steep but in another it wasn’t. I didn’t have any experience on big multihulls beforehand but being involved with the conception of the design and every step of the design the rig and the entire boat all the way through in the last 18 months I know this yacht inside out. Now it is about applying these things on the water and there haven’t been too many things that were surprising.

Valencia Sailing: So, could you say that what you’ve seen so far is what you were expecting a month ago?

Murray Jones: Yes. When you look at the design and the loads everything appears huge but when you sail on that yacht you don’t quite appreciate the loads that are there and I think this is one of the dangers of sailing such a yacht, underestimating the power of the boat.

Valencia Sailing: How dangerous will it be racing on these yachts?

more here

lotto_anim

lotto_anim

lotto_anim

yylogo-small

ssanzlogo_big

A few photos and tall stories from the 2nd SSANZ B&G Simrad

photo_971

photo_946

photo_953

photo_940

photo_937

more photos here

Tall stories here

…………….

Quarter Pint. Was a bit of a follow the leader race. Saw dolphins going to Rakino. Got some good surfs reaching from Rakino to Gannet hitting 8-9kts sometimes. Was fun rounding gannet with the main and no.2 head, saw 10 on the speedo then it was out of the water. Learnt one thing after that, if you’re going to assume anything, assume the worst! got the sh*t kicked out of us with the no.2 head up when that 30kts came through, trying to beat from gannet to the finish, changed down to the no.4, wrong move number..lost count.

…………….

The only time we had the kite up was shy reaching just after Rakino, when the kite sheet managed to hitch itself around the end of the boom, not so good when you cant ease the kite. every time ive done this race we have had a 13-14 kt run. this was less than favourable weather, but at least my feet stayed dry.

……………..

We had a shocker after simrad 1 being flawless. Changing to the reacher (from the runner) the idiot on the bow, (me) hoisted it upside down then dropped it in the water and we went trawling. Finally did get it up (after losing a couple of places) only to give it another bath at the rounding. This time it ended up under the bow and we had real problems retrieving it. You would think it was our first outing. Never mind, we’ll be concentrating next month. :oops:

……………

A boring uncomfortable just follow the fleet sail for us but we did enjoy watching the many wipeouts.

more here

creworg-sb1

AC, Multihull, News, Racing, Video

About the author

The author didnt add any Information to his profile yet

3 Responses to “Yachting News 2nd August 2009”

  1. Yachting News 2nd August 2009 @ Yachtyakka | Leisure Toy Reviews says:

    [...] 907 miles in 24 hours SAMEDI 01 AOÛT 2009 – 14H13 Le Maxi Banque Populaire V le plus rapide de tous les temps sur 24 heures Historique, époustouflant, exceptionnel… Jamais les qualificatifs n’auront été aussi nombreux pour évoquer ce que les douze hommes du Maxi Banque Populaire V ont accompli ces dernières 24 heures. Avec des conditions [...] Direct Link [...]

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

You need Flash Player 8 or higher to view video content with the ROO Flash Player. Click here to download and install it.